INIPI Conseil

Management – Mythe – RSE – Rites

Accueil  >>  Management – Mythe – RSE – Rites

Management
Humblement, l’art du bricolage.

Au fond des bois, avec des matériaux de circonstance, des moyens financiers limités et une équipe de compagnons qui sont ce qu’ils (ce qu’elles) sont, il s’agit de réaliser un projet qui, au final, le temps d’une pluie, d’un bivouac ou d’une génération nous donne fierté et satisfaction.

Pilotage par principes, intelligence collective des équipes diverses, leadership fluctuant… Nous y voilà, c’est le management contemporain. Il n’est pas donné, il se conquiert. Nous aurons tous à nous former, à nous remettre en question.

Mythe
Tout groupe contractuel qui dure produit du mythe. Il est le discours des origines, le discours des différences fondamentales, il est la boussole des projets. Il n’est pas sous cloche, figé une fois pour toutes mais se relit, se revivifie constamment. Tout ce à quoi le groupe survit, ses risques et ses grands défis, bascule du côté du mythe. Le story telling est l’une de ses figures narratives.

Le temps de l’étude et de l’écoute réactualise le mythe, qu’il s’agisse du versant interne de l’identité de marque ou du versant externe des produits et cultures de clientèle.

RSE
Le Réseau Social d’Entreprise est une formidable machine éditoriale. Beaucoup moins affaire d’informatique que de patrimonialisation éditoriale et de management collaboratif. Comme outil, les Éditeurs proposent des dispositifs bien tricotés, de Share Point à Jalios : micro-blogging, annuaires enrichis, espaces communautaires, etc.. Mais leur plasticité en temps réel révèle à ses membres autant les talents et les ressources de l’organisation que sa déficience ou ses points aveugles.

Les dispositions managériales qui soutiennent le déploiement du RSE, son « sponsoring », les talents et les libertés qu’elles stimulent en font un puissant levier de communauté en projet. Notre recommandation : le concevoir en éditeur, constituer un comité de pilotage non organigrammatique, transverse aux fonctions, accompagné d’une formation managériale collaborative. Sinon, le résultat est cruel…

RSE
C’est aussi la Responsabilité Sociale d’Entreprise, qui consiste à articuler l’identité en projet de l’entreprise avec son environnement social. C’est une pratique historique dont nous considérons aujourd’hui qu’elle est une expression, un positionnement, une métaphore des valeurs de l’entreprise. Les identifier, les prioriser, les mettre en scène, c’est refonder la pleine économie du don.

Rite
En certains moments cruciaux d’un projet, bien que responsable d’un projet, d’une innovation, il arrive que quelqu’un (collègue, ancien, directeur) nous dise : « chez nous, cela ne se passe pas comme cela ». Au choix : un lancement produit, un Codir, un recrutement, une signature de partenariat, une Assemblée Générale, etc, etc.. Cette mise en scène, qui rappelle publiquement le style du groupe, est un rite. Souvent on doit le respecter car il est la signature symbolique de l’identité, parfois on doit le remettre en question car il est devenu une survivance stérile, figée.
Temps 1 : le repérer, par l’écoute et l’observation participante.
Temps 2 : l’interroger, le refonder dans une perspective de cohérence stratégique.